Analyse des effets du CBD après 3 ans d’activité

La Suisse a été le premier marché au monde à développer une industrie du CBD (Cannabidiol), une des molécules présentes dans la plante du cannabis. Depuis 2016, des produits à base de cannabis sont librement en vente dans de nombreux magasins en Suisse, et depuis février 2017, les autorités suisses ont établi un cadre pour la commercialisation de ces produits. Le CBD et ses effets sont donc autorisés ! Mais cette réglementation limite pour l’instant la contenance en THC, un autre cannabinoïde, à 1%.

En janvier 2019, AddictionSuisse et l’Office Fédéral de la Santé Publique (OFSP) ont publié un rapport analysant ces premières années d’activité. De nombreuses statistiques suisses, ainsi que la majorité des études publiées à ce jour, ont été analysées pour établir l’impact du cannabis et des effets du cannabis sur l’homme ainsi que l’évolution de cette nouvelle industrie en Suisse. Ci-dessous, nous allons résumer les commentaires, principalement positifs, fait par l’étude sur les effets du cannabis, plus particulièrement sur les effets du CBD.

Les premières observations portent sur la diminution des douleurs liées à l’arthrite qui est souvent mise en avant par les consommateurs. Chez les personnes souffrantes de cancer, il s’avère que le CBD a pour effet de diminuer les douleurs sans altérer l’efficacité des traitements tels que la chimiothérapie. Plusieurs patients notent que les effets du CBD permettent de réduire les nausées, vomissements et autres symptômes dûs à la chimiothérapie. 

Rapports et études sur les effets du CBD

Pour les patients souffrant de Parkinson ou d’épilepsie, plusieurs études confirment que les effets anticonvulsifs du CBD permettent de réduire la fréquence des crises ou des tremblements. Selon ces observations, il semble que le CBD est efficace lorsqu’il est associé aux traitements habituels. Mais pas seulement, dans plusieurs cas, il s’est avéré que les effets de CBD permettaient de traiter des formes d’épilepsies résistantes aux médicaments classiques. D’autres études portant sur des jeunes enfants souffrant de formes d’épilepsies rares et sévères résistantes aux traitements, comme le syndrome de Dravet, ont observé des résultats majoritairement positifs lorsque du CBD est administré aux patients.

Les effets du cannabis, que ce soit avec CBD ou THC, sont liés à ce que l’on appelle le Système Endo-Cannabinoïde. Il s’agit d’un système de molécules réceptrices (CB1 et CB2) qui se trouvent du corps de tous les mammifères, hommes inclus. Ces récepteurs, qui se lient aux Phyto-Cannabinoïdes, se trouvent dans la plupart de nos organes et dans nos systèmes épidermique, sanguin et nerveux. La vaste présence de ces récepteurs permet aux effets du cannabis de travailler sur de nombreuses pathologies. Une longue liste de maladies pour lesquelles l'activation du système immunitaire est impliquée, comme le cancer, la maladie d'Alzheimer, la sclérose en plaques, le diabète de type I et de type II, la maladie Parkinson, la chorée de Huntington, l'arthrite et d'autres troubles cérébraux ou inflammations ont déjà été identifiés. Les effets du CBD seraient également anti-inflammatoires et immunomodulateurs, c’est-à-dire qu'il stimulerait ou freinerait les réactions du système immunitaire. Le CBD aurait aussi des effets neuroprotecteurs en se combinant avec les récepteurs CB1 et CB2 ce qui aurait comme effet de protéger les cellules cérébrales.

Les études officielles sur l’homme étant limitées, les recherches ont principalement été faites sur des animaux. Lorsque les chercheurs ont administré du CBD, ils ont pu observer un ralentissement de la croissance des tumeurs cancéreuses, ainsi qu’une limitation du développement des métastases. Plusieurs essais cliniques sur des cas de maladie de Parkinson ont indiqué une amélioration notable de la qualité de vie. Lors d’essais sur la sclérose en plaques, les rapports ont relevé que les effets du CBD étaient bénéfiques pour la spasticité des patients. D’autres observations sur les effets du CBD dans des cas de troubles neurologiques, comme la maladie d’Alzheimer, ont montré une nette amélioration de l’activité cognitive et locomotrice.

A l’inverse du THC, les effets du CBD sont connus pour leurs propriétés anxiolytiques et relaxantes. De nombreuses études tendent à confirmer que l’administration de CBD permettrait de réduire le stress et l’anxiété, et cela autant au niveau comportemental que physiologique. Cela s’explique par la présence de récepteurs dans nos muscles et dans notre cerveau. La combinaison des effets anti-inflammatoires sur les muscles et anxiolytiques sur le cerveau apporterait une réelle sensation de détente. Des études sur le Stress post-traumatique, certaines datant des années 1990, ont montré une diminution de l’anxiété chez les patients souffrant de troubles de l’anxiété, lié ou non à du stress post-traumatique. Ces études démontrent que les effets anxiolytiques du CBD peuvent être observés dès la prise de petites doses.

Les études réalisées sur les sujets humains sont malheureusement peu nombreuses pour le moment. Plusieurs d’entre elles laissent penser que le CBD aurait des effets antipsychotiques. Lors d’une étude, des essais sur de multiples patients souffrant de schizophrénie ont montré une certaine efficacité des effets du CBD dans l’amélioration des divers symptômes liés à la maladie. Dans une étude, le CBD aurait également montré des effets antidépresseurs qui, dans le cas de la schizophrénie, permettraient une réduction importante de certains symptômes ce qui se traduit par une amélioration du quotidien pour les patients.

CBD & Opiacés

De nombreuses études se sont penchées sur les connexions et interactions entre les effets du cannabis (ou CBD)  et les effets induits par les traitements à base d’opiacés, ainsi que les phénomènes de dépendances liés à ses dérivés, tel que l’héroïne. Lorsqu’on connaît les conséquences du système médical nord-américain sur les patients, il est très intéressant d’observer que le cannabis semble être une excellente alternative grâce aux effets du CBD. Selon ces études, le CBD agit au niveau du cerveau et réduirait les effets induits par la morphine et les opiacés au niveau du circuit de la récompense, ainsi que les comportements de manque que ressentent les patients ou les dépendants à l'héroïne. 

La difficulté de nos jours est de naviguer dans ce nouveau marché du cannabis. Comment identifier les marques et produits fiables ? L’étude de l’OFSP démontre qu’il est difficile de se fier à un produit étant donné le manque de réglementation et de transparence du marché pour le moment. 

Effet "Entourage" (CBD + ?)

Toutefois le rapport démontre un élément très important de l’utilisation du cannabis. Les effets du CBD sont plus efficaces lorsqu’ils bénéficient de ce que l’on appelle l’ « effet d’entourage ». Le CBD pur ou « isolé » semblerait d’ailleurs être beaucoup moins efficace lorsqu’il est utilisé seul. La synergie des différentes molécules présentes dans la plante du cannabis semblerait accroître les potentiels bénéfices du cannabis. Bien que pour l’instant incomprise, l’interaction entre les cannabinoïdes et les terpènes naturellement présents dans la plante semble améliorer l’efficacité des produits à base de cannabis.

Le rapport de l’OFSP reste très prudent en matière de posologie. Entre le manque d’information sur la synergie des effets du CBD accouplés aux terpènes ainsi que l’interaction de ceux-ci avec le Système Endo-Cannabinoïde présent dans tout corps humain, il est apparemment impossible de proposer une posologie pertinente. Il est donc recommandé de démarrer l’utilisation du CBD par des doses faibles. L’usager est le plus à même d’analyser sa réaction avec le produit et si la dose doit être augmentée ou réduite. Il peut donc définir progressivement le traitement qui lui convient. De nos jours, de nombreuses façons de consommer existent déjà. Les consommateurs ont le choix de bénéficier des effets du CBD à travers des fleurs, des huiles, des baumes, ainsi que de nombreux produits à boire, manger ou inhaler.

Sources :

  • https://www.addictionsuisse.ch/fileadmin/user_upload/DocUpload/Rapport-CBD-final.pdf
  • Aran, A. , Cassuto, H. , Lubotzky, A. , Wattad, N. & Hazan, E. (2018). Brief Report: Cannabidiol-Rich Cannabis in Children with Autism Spectrum Disorder and Severe Behavioral Problems-A Retrospective Feasibility Study. Journal of Autism and Developmental Disorders, 1-5. 
  • Burstein, S. (2015), Cannabidiol (CBD) and its analogs: a review of their effects on inflammation. Bioorganic & Medicinal Chemistry, 23, 137-1385.
  • Campos, A. C., Fogaça, M. V., Sonego, A. B. & Guimarães, F. S. (2016). Cannabidiol, neuroprotection and neuropsychiatric disorders. Pharmacological Research, 112, 119-127.
  • Grotenhermen, F. & Müller-Vahl, K. (2017). Medicinal Uses of marijuana and Cannabinoids. Critical Reviews in Plant Sciences, 35(5-6), 378-405.
  • Hahn, B. (2017). The Potential of Cannabidiol Treatment for Cannabis Users With Recent-onset Psychosis. Schizophrenia Bulletin, 1-8. doi: 10.1093/schbul/sbx105
  • Iffland, K. & grotenhermen, F. (20179. An update on safety and side effects of cannabidiol: a review of clinical data and relevant animal studies. Cannabis and Cannabinoid Research, 2(1), 139-154.
  • Marthaler, M. Udrisard, R. und Zobel, F. (2016). Rekrutierung von Teilnehmenden für die europäische online Drogenbefragung. Lausanne: Sucht Schweiz.
  • Morabito, D., Soyster, P., Ramey-Wright, S., Belendiuk, K. A. & Bonn-Miller, M. O. (2016). A Review of Recent Advances in the Therapeutic Uses of Secondary Cannabinoids. Current Addiction Reports, 3, 230- 238.
  • National Academies of Sciences, Engineering, and Medicine (2017). The health effects of cannabis and cannabinoids: The current state of evidence and recommendations for research. Washington, DC: The National Academies Press. doi:10.17226/24625.
  • https://www.nap.edu/catalog/24625/the-health-effects-of-cannabis-and-cannabinoids-the-current-state
  • Russo, E. B. (2011). Taming THC: potential cannabis synergy and phytocannabinoid-terpenoid entourage effects. British Journal of Pharmacology, 163, 1344-1364.
  • Russo, E. B. (2017). Cannabidiol Claims and Misconceptions. Trends in Pharmacological Sciences, 38(3), 198-201.
  • Volkow, N. D. (2015, juin). The biology and potential therapeutic effect of cannabidiol. Senate Caucus on International Narcotics Control.
  • Whiting, P. F., Wolff, R. F., Deshpande, S., Di Nisio, M., Duffy, S., Hernandez, A. V., Keurentjes, C., Lang, S., Misso, K., Ryder, S., Schmidlkofer, S., Westwood, M. & Kleijnen, J. (2015). Cannabinoids for medical Use: A systematic review and meta-analysis. JAMA, 313(24), 2456-2473.